puits

Publié le par Chantal Robillard



puits.san-formosa.JPG
  

A Venise on voit des puits…

 

(6 haïkus par 737, 373, 575

servis avec 1 verre de 7 mots monosyllabiques)

 

 

 

Au milieu des placettes,

Là, des puits,

Tout ronds, ou octogonaux.

 

Tout simples,

Ou lourdement rehaussés.

Qui boit l’eau ?

 

Ils semblent fermés,                  

A tout jamais grillagés.

Murés ?
Mutilés ?

 



puits-san-vio-2.JPG
























Muets    ? Mutinés ?

Réduits au silence, pfuit !
Des canaux, provient

 

                                          


                                                         ce clapotis, qu’on entend

quand passe un bateau,

Vendeur de fruits mûrs,

 

de légumes crus ou cuits.

Venise vrombit,

Frémit, bourdonne au marché,



 

 




                                                               

puits-sLorenzo-copie-1.JPG



                                                  






 



Mais
 
      les

            puits,


        eux,

 
        sont

sans

bruit.



Ch.R


477puits-devant-tr--ne.jpg
























ce poème a été lu le 24 juin 2006 à la médiathèque le parnasse de Saint-Louis (68),
en lecture-concert avec flûte et harpe.

Publié dans haïkus

Commenter cet article

germaine lingolsheim 16/09/2007 20:22

mais que transporte ce bateau  dans une boîte jaune ?

Chantal Robillard 16/09/2007 20:24


des patates déjà TOUTES épluchées !!! sans doute pour un restaurant ? ou une cantine ?