punta sabbioni

Publié le par Chantal Robillard







 

 

 

Punta Sabbioni



(haïkus avec refrain)

 

 

 

                          Sur la lagune,

Redevenue toute bleue,

Deux hommes debout,

 

Là sur l’eau.

 

L’un d’eux s’accroupit.

Se penche l’autre plus loin,

Ont

tous

deux

des

sacs,             

 

Là sur l’eau,

 

Leur barque est tout près.

Semble amarrée : à quoi donc ?

Approchons un peu :

 

                    Là sur l’eau,

 

                   

                    Bande de terre,

Quasiment invisible,

Surgie du néant.

 

Là sur l’eau.

 

                   Tout

à

coup

m’est

clair :

Bande de sable se dit

« Punta sabbioni »,

 

Là sur l’eau.

 


 

 

 

© Chantal Robillard

 

ce poème a été lu avec accompagnement musical ( flûte et harpe)

à la médiathèque du Parnasse (Saint-Louis), en juin 2006.

 

 

 


Publié dans haïkus

Commenter cet article

Elisabeth 20/08/2008 20:45

Eh bien voilà, je n'étais pas très loin de la réalité dans mon commentaire précédent. Je regrette de n'avoir pas été au Parnasse ce jour-là (ni un autre d'ailleurs...)

Chantal Robillard 20/08/2008 22:05


ah oui, ce fut une lecture superbe, en musique, en douceur, on sentait presque l'air salé des embruns... mais j'ai lu aussi ce punta sabbioni à colmar, il me
semble : et là tu y étais, sous le chapiteau ; il y avait aussi deux oulipiens : le tellier et monk, avec lesquels je faisais faire un atelier d'écriture sur le thème du conte. tu t'en souviens
?