à l'abord du Rialto

Publié le par Chantal Robillard



 


 

 

A l'abord du Rialto


(haïkus par 7-3-3)


pour Jacqueline et ses élèves

italianisants d'un collège avignonnais

 

 


 

 

 

S'avance un vaporetto,

-Suis plantée

A sa proue-,




Sur le Grand canal en S.

le marché

dépassé,




Dans une grande courbe,                      

il surgit:

Rialto.




Grappes humaines penchées,

parapets,

arcades.




mais l'image est à venir :

sort soudain,

d'angle vif,




ferro d'une gondole :

balancée

de rame,




gondolier désabusé,

Japonais

assis, froids.




notre remous les cabre,

ballottée,

embardée...




le gondolier réagit

preste et prompt,

s'encogne




contre le mur humide et blanc : 

   


gerbée d'eau

les atteint.



















Jaillit du bord gros poisson :

envolée

par-dessus




impassibles Japonais !

vient mourir,

gros splash mou,




sur vitre du marinier

qui jure et

trompette,




Gondolier au fin rictus                                             

s'est vengé;

sur le pont,




on s'esclaffe ; et on rit gras

sous le pont

Rialto.











© Chantal Robillard

Publié dans haïkus

Commenter cet article

Elisabeth 23/11/2008 21:21

Japonais ci, Japonais là : c'est en ce moment la semaine japonaise à Strasbourg, c'est drôle de les retrouver dans cet épisode vénitien si enlevé. Le haïku rend bien le balancement de la navigation vénitienne au passage des vaporetti, surtout les gondoles et les les barques.

Chantal Robillard 24/11/2008 18:12



ah je suis très contente que tu aies vu le parallèle haiku - balancement navigation !


ce week end : petite venise, j'ai ramené 2-3 photos de nuit, mais je ne les ai pas encore visualisées sur écran pour voir ce que ça donne... affaire à suivre
!



Jacqueline 05/11/2008 14:08

Merci Chantal pour cette jolie invitation au voyage, à l'écriture et au partage. Même ressenti, franche rigolade  ! 

Chantal Robillard 05/11/2008 17:30


hé hé, j'adore faire des surprises comme cela de temps en temps !