Venise en redonde

Publié le par Chantal Robillard


acqua-altissima-10.jpg(photo tirée du site Campielllo de Venise)

 

 

 

 

Venise en redonde

 

 

 

 

 

Voguant par canaux vénitiens,

S'affairent milliers de bateaux.

Dédaignant pigeons, bons gros chats

Regardent passer ces bateaux

Lovés dans corte vénitien.

 

 

Touristes menés en bateau

Par guides, tels souris par chats,

Arpentent campi vénitiens.
« Quand on naît chien on n'est pas chat ! »,

Clame un gondolier aux bateaux.

 

 

Dormir au chaud comme un pacha,

Sur un campiello vénitien » :

Voeu de Marco sur son bateau,

Jeune ambassadeur vénitien

Au coeur fougueux, aux yeux de chat.

 

 

© Chantal ROBILLARD

 


 

 

 

 

354bis.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ce poème est tout  spécialement composé pour les élèves de 3ème du professeur J-L Hamm,

( collège des 7 Arpents, à Souffelweyersheim )

chat curieux3

Commenter cet article

Elisabeth 11/04/2010 21:21



Je relis cette redonde ce 11 avril, et la goûte davantage, plus sensible au jeu des mots qu'à la précédente lecture. Et le "pacha" est bien goûteux. Merci du voyage.


 



Venise, poèmes de voyage 11/04/2010 22:27



merci elisabeth ! tu me flattes vraiment ( dans le bon sens du terme !) et je suis ravie de cette lecture supplémentaire : moi, ce sont les poèmes de jacques jouet, que je ne goûte
vraiment parfois qu'à la seconde lecture... un bon texte ça se bonifie  en prenant de l'âge !


amitiés,



Elisabeth 28/02/2010 21:02


Ai lu cette (ce ?) redonde après le Vieux Campo,  je préfère ce texte-ci, sans doute à cause des chats....


Venise, poèmes de voyage 15/03/2010 07:26


on dit une redonde, depuis peu de temps puisque c'est jacques jouet qui a inventé cette forme poétique, en prolongement de la terine et des autres -nines
de Queneau.


Pluto DINGO 20/02/2010 06:57


Besoin d'un fou rire ? http://www.fous-rires.com


Venise, poèmes de voyage 20/02/2010 09:42


on ira voir...