un sirène au museum

Publié le par Chantal Robillard



sirene.jpg





 










( merci au musée Oberlin de Waldersbach
qui conserve l'image de ce sirène, décrit par le pasteur Oberlin )



un sirène au museum

 

 

(septains en contrainte du prisonnier)

 

 

 

 

                             monsieur, en nos murs avons,

à venise, en ce musée,

un sirène, en immense

vase en verre avec son eau.

oui, vrai sirène animé !

ce sirène crie six sons,

si au cor marin sonnons.

 

 

 

sur son crâne, ce vieux a

rousse crinière ; au museau,

non : crin verveine mousseux.

remue comme nouveau-né.

sous ce crâne, âme vive ?

nous ne savons, monsieur !.

insane, sans anima.

 

 

 

venez voir : ce sirène

avec un seau, se récrée

à arroser ses voisins

avec une eau crasseuse.

vrai sirénien, non un nain

aux cuisses serrées en un

sac, sous un mécanisme.

 

 

mais ne souriez ainsi

sans me croire ! venez voir

mon sirène en son vase

(en murano, messire !)

avec ses anneaux en or

aux ouïes, convaincu serez.

oui ? ce sera six écus.

 

                  une ca’ miséreuse

comme mon musée, monsieur,

ne saura, sans vos écus

rassasier ce sirène,

nourri aux raies, aux mérous,

mais sans cesse inassouvi !

or science sans conscience

 

 

 

ruine nos âmes, monsieur.

mais rêvons aux semaines

à venir : verrons-nous ce

sirène s’unir avec

une sirène suisse ?

en aurons-nous siréneau

né ici, à venise ?                 sirene026.gif



 




© Chantal Robillard

( ceci est un copyright, donc merci de ne pas plagier !)


********


ce texte a été lu en lecture -concert par l'auteur,
avec  improvisations musicales au piano par le compositeur  

Jean-Marie Hummel,

à l'Institut culturel italien de Strasbourg, en novembre 2002,

puis lu, sans musique, en mecture publique, au  salon du livre de Colmar,

en novembre 2005.


Commenter cet article

camille 05/06/2010 08:17



je te signale qu'un clampin t'a plagiée sur son blog, en reprenant de plus l'image du sirène sans avoir demandé l'autorisation au musée Oberlin ! il a pondu un lourd poème où il te prend toutes
tes idées... honteux !



Venise, poèmes de voyage 05/06/2010 08:43



ah bon ?  je vais aller voir... ce sont les risques du net, tu sais, c'est bien pour cela que je mets le copyright et précise où et quand ces poèmes ont été publiés. mais la
malhonnêteté intellectuelle a toujours existé, hélas : il n'y a pas de raison pour qu'on ne la retrouve pas aussi sur internet   .


merci pour ta veille attentive !



camille de langeac 25/12/2007 12:19

serait-ce encore une contrainte du prisonnier ?

Chantal Robillard 25/12/2007 12:30

oui Camille, c'est indiqué dans le sous-titre. joyeux noël !