exposition Venise à Bâle ( fondation Beyeler )

Publié le par Chantal Robillard


Venise à la fondation Beyeler, Bâle (CH)



cette morale élémentaire en haikus et monosyllabes
                     est dédiée aux élèves
(et leurs enseignantes et documentalistes)
des collèges

Tomi Ungerer de Dettwiller,
Copernic de Duttlenheim,
N-D de Sion de Strasbourg,
et du lycée hôtelier Alexandre Dumas d'Illkirch-Graffenstaden,
que j'ai rencontrés jeudi 12 et vendredi 13 février dernier :





jardin empoudré                                                                     miroir d'eau
collines toutes blanchies                                                        Calder noir au vent
flocons raréfiés                                                                      glouglou dans l'étang


un
pas
vers
les
toiles
sur
la
mer


Venise impressionniste                                                          Turner embrumé
Canaletto détaillant                                                                Sargent photographique
Guardi descriptif                                                                    Whistler graphique

Monet arc en ciel                                                                     Signac fourmillant
Renoir enfantin ( bien trop !)                                                    Redon dramatique
Manet tragique                                                                         Citta visitée



qu'aurait dit Marco ?
qu'en aurait pensé Polo ?
et beau Corto, Pratt ?










Copyright Chantal Robillard


                               

Publié dans morales élémentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mme Strentz et la classe de 5ème2 17/02/2009 16:44

Bonjour Mme Robillard,merci de nous avoir fait un petit clin d'oeil sur votre blog... Cela a été surprenant... comme d'habitude votre poème est fort beau. Nous sommes très heureux que notre surprise, la récitation à l'unisson de Flue le flot fou là au fond vous ait tant plu... Merci pour votre haïku en morale élémentaire et de nous avoir consacré du temps pour le rédiger.Cordiales salutations,Mme Strentz et les élèves de 5ème2(PS au plaisir de vous revoir un jour...)

Chantal Robillard 17/02/2009 18:19


ah oui, j'en aurais pleuré d'émotion car c'était la première fois qu'on me faisait un cadeau collectif aussi
beau ! vos deux classes étaient parfaitement à l'unisson, et sans répétition commune préalable : c'est très trèrs rare. vous êtes tous bons pour la comédie française, maintenant ! chapeau à
mme strentz !!!

à bientôt, l'an prochain si vous le souhaitez, et lisez bien en attendant : toutes sortes d'auteurs méritent votre attention, et pensez à en rencontrer en librairies ou bibliothèques, quand il y en
a qui viennent. sachez bien que nous, les écrivains, sommes toujours partants pour rencontrer les gens qui nous lisent, surtout s'il s'agit de jeunes puisque "l'avenir leur appartient" !

j'attends les photos que votre enseignante et votre documentaliste vont m'envoyer avec impatience !     



Classe de 5ème3 Mme Strentz 17/02/2009 15:18

Madame Robillard,nous vous remercions de votre visite au collège Tomi Ungerer à Dettwiller; nous avons passé deux heures avec vous et nous avons appris beaucoup de choses sur votre vie et sur vos oeuvres. Merci de nous avoir fait en cadeau ce poème sur votre blog, c'est très généreux de votre part. Nous avons passé un très bon moment à vos côtés...Chaleureuses salutations,Mme Strentz et les élèves de 5ème3 (fait en classe ce jour à 15h17)

Chantal Robillard 17/02/2009 18:11


merci à vous surtout pour cette belle surprise de "récitation" collective d'un de mes poèmes ; j'espère vous avoir surtout donné envie de lire et de rencontrer
des écrivains, en classe, ou en bibliothèque, ou encore en librairie... à bientôt une prochaine année et lisez bien en attendant, il y a tant de beaux livres et de bons auteurs !


Alfred Nobel 17/02/2009 11:45

La culture n'a pas de frontières: Venise se déplasse donc à Bâle, et Aix se réfugie à Strasbourg? Serait-ce le bal de la tecktonik des DRAC?

Chantal Robillard 17/02/2009 18:09


absolument, on peut le voir comme cela... ou le carnaval de venise filant voir celui de bâle, si noir et si tragique !
me donnerez-vous le nobel de littérature pour l'occasion ? je n'en rêve pas jour et nuit, modestement l'Académie (françouaise) me suffirait  amplement  !!!